Entrepreneur NormandActeur local


Les volets roulants filaires

On ne présente plus les volets roulants filaires ! Le principe est simple, dans le coffre du volet, le moteur est alimenté par un câble électrique. La montée / descente du volet et gérée par un interrupteur mural, relié par un second câble au moteur. L’interrupteur peut-être posé au choix en applique ou en saillie sur le mur. La motorisation est un moteur dit tubulaire, inventé par la société française SIMU, aujourd’hui intégrée à SOMFY, en 1959. 

Ce type de volets est l’un des plus traditionnels car disposant de plus de soixante années d’expertises ! Sa mise en œuvre est toutefois plus lourde. Il faut prévoir une arrivée électrique d’alimentation du moteur, et un second cheminement pour l’interrupteur (par exemple sous goulotte). 


Les volets roulants radio

Les volets radio, diminutif de « radio-télécommandée » sont une évolution des volets filaires. Ils sont donc plus récents. Le pilotage du volet se fait cette fois par une télécommande portative (qui peut toutefois être fixée au mur). La motorisation du volet est toujours alimentée par un câble électrique. Le vrai avantage est donc l’absence de passage de câble entre l’émetteur (la télécommande) et le moteur tubulaire. C’est un plus esthétique, sans risque de dégradation et une facilité de pose. Côté prix, le volet radio est légèrement plus cher que le volet filaire. A noter toutefois que votre radio-télécommande est alimentée par des piles, à changer régulièrement. 


Les volets roulants solaires

Il s’agit de la dernière génération de volets roulants. Dans ce cas, à la différence des volet radios et filaires, le moteur du volet n’est pas alimenté par un cable électrique. Le volet roulant est équipé d’un capteur solaire posée sur la façade du coffre, à l’extérieur. Ce dernier permet d’alimenter une batterie installée dans le coffre du volet. C’est cette batterie qui permet de rendre le volet solaire totalement autonome. De plus, le pilotage du volet se fait à nouveau avec une télécommande radio. Votre volet solaire sera donc totalement démuni de câble, à la seule exception des capteurs déportés (maximum 3mètres, en cas de trop faible exposition ou de contraintes type immeuble ou arbre).

Étonnement, au niveau du prix, cette dernière génération n’est pas la plus chère car les travaux d’installation sont grandement simplifiés. Et sur la durée, vos volets utilisent une énergie renouvelable et gratuite !

Au delà de cette évolution technique, certains fabriquant tel que Bubendorff ont lancé un concept, du volet roulant solaire à prix unique : 599 euros TTC posé à partir du 3ème volet !

Alors, vous êtes plutôt volet roulant filaire, radio ou solaire ? Aluminium ou PVC ?
Quel que soit votre choix, n’hésitez pas à faire appel aux conseillers MCP pour vous aider à concrétiser votre projet.